Vaccination obligatoire pour les gendarmes d’ici au 15 septembre

mise à jour le 20/08/21

Comme annoncé par les « complotistes », la Gendarmerie n’échappera pas à la vaccination obligatoire. La dictature sanitaire fonctionne toujours par paliers, afin de s’assurer du bon fonctionnement de ses lois scélérates. Bien que « l’incitation à la vaccination » soit demandée à la Police, elle sera — avec les CRS — la dernière à être sollicitée et devra se plier au piège gouvernemental. Les médias épargneront certainement députés et sénateurs — ils ont l’habitude d’être au-dessus du sort commun. En revanche, quand les policiers se verront pointés du doigt par toute la population et les médias comme étant les seuls à ne pas être vaccinés, la boucle sera bouclée et tout le monde rentrera dans les rangs. Le piège est extrêmement pervers, mais efficace.

L’AFP a pu consulter, mercredi 18 août, une note concernant la vaccination des gendarmes. Elle fait suite à une instruction du Service de santé des armées (SSA), datée du 29 juillet et révélée par Le Monde, rendant la vaccination obligatoire « pour tout militaire servant […] sur le territoire métropolitain au titre d’un engagement opérationnel décidé par l’état-major des armées ou la direction de la gendarmerie nationale ».

Les gendarmes concernés par l’obligation vaccinale sont « les personnels militaires, d’active et de réserve, en missions de sécurité publique, de sécurité routière, de maintien de l’ordre, de police judiciaire et d’accueil ou effectuant des services au contact du public ou de personnes extérieures à la Gendarmerie », liste une note de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), datée de mardi.

Une incitation chez les policiers

Lire la suite de l’article…

partage cet article !