Témoignage d’un médecin : « Je prends des risques à dire ce que j’ai à dire, mais je vais le faire »

Santé

mise à jour le 15/08/21

La Rochelle, lors de la manifestation du samedi 14 août 2021 contre la dictature sanitaire, un médecin a osé parler. « Je sais que je prends des risques en m’exprimant et en disant ce que j’ai à dire en tant que médecin, mais c’est ma conscience professionnelle qui me pousse à m’exprimer. » Ce courageux médecin rompt la loi du silence :

« Le gouvernement interdit que des médecins puissent dire qu’ils aient pu soigner des patients du covid. Quel est le but de tout ça ? Je ne sais pas, mais cela a des conséquences dramatiques. »

Il  comprend la réticence des Français à se faire vacciner : « Pourquoi les gens sont en larmes ? Parce qu’ils voient leur enfant se faire vacciner par un produit dont on a aucune vue sur les effets secondaires à long terme. Nous n’avons aucune certitude quant aux conséquences par la suite. » Très conscient des risques qu’il prend  en disant simplement ce qu’il pense, il ne recule pas : « Je ne peux pas, avec ma conscience de médecin, rester dans ce conflit intérieur. Il est impossible pour moi de me taire et d’obéir à ces mesures gouvernementales. C’est la raison pour laquelle je parle avec tous les risques que j’encours pour ma vie personnnelle, familliale, financière. »

Version longue :

partage cet article !