Témoignage de Daniel, infirmier, qui préfère changer de métier que de se faire vacciner

Santé

mise à jour le 22/08/21

Pour ce témoignage vidéo, je suis allé pour « Appel à Témoins » à la rencontre de Daniel, un infirmier de Brest. S’il fallait définir Daniel, je dirais « Que ton oui soit oui, que ton non soit non ». Avec notre Brestois, nous tapons clairement dans du Matthieu 5:37, tant ses propos sont tranchants et en accord avec ses convictions. Vous allez découvrir quelqu’un qui ne négocie pas, quelqu’un qui, par la force tranquille, en toute sérénité, décide de se lever, de faire front.

Pour Daniel, le sort que subit le personnel soignant, « c’est du foutage de gueule, c’est d’un cynisme hallucinant ! Hier on nous applaudit, les médias relaient bien, et puis maintenant moi, je suis persuadé que d’ici septembre, octobre, nous serons les nouveaux responsables, moi et ceux qui auront refusé de se faire vacciner. Donc moi, ça me fout les glandes et j’ai décidé que ce sera sans moi ». Loin de se laisser faire, ce père de famille, avec un crédit maison sur le dos, n’en démord pas. Il est prêt à changer de métier : « Moi c’est non ! Je vais faire plombier, électricien, quelque part où on ne va pas me faire chier, où j’aurai autant de reconnaissance, voire même plus, car se faire cracher à la gueule, c’est difficile de faire pire. » Concernant la vaccination : « La vaccination c’est une forme de risque et je ne vais pas mettre en jeu l’avenir de mes enfants et le présent de ma compagne pour un vaccin dont je ne suis sûr de rien. En admettant que j’aie une chance sur mille ou deux mille qu’il m’arrive quelque chose, eh bien, je n’ai pas envie de prendre mon ticket et je serai sûr de ce qui m’arrivera. »

Découvrez ce témoignage qui vous donnera certainement du courage. Merci à Daniel pour ce moment d’une grande authenticité.

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !