Info Device

Projet de fusion nucléaire : un « soleil artificiel » a atteint plus de 120 millions de degrés

Science et technologie

mise à jour le 02/06/21

La Chine atteind un nouveaux reccord dans la fision nucléaire

La Chine vient d’atteindre un nouveau record dans le projet de fusion nucléaire aussi appelé « soleil artificiel ». Une production d’énergie réputée plus propre, alors qu’elle continue d’utiliser du nucléaire.

120 millions de degrés… Une température un brin trop élevée pour la plage, mais propice à la production d’énergie. Le 28 mai 2021, le projet expérimental de fusion nucléaire chinois, aussi connu sous le nom de Experimental Advanced Superconducting Tokamak (EAST), ou encore appelé « soleil artificiel », franchit une nouvelle étape.

D’après l’agence de presse Xinhua, relayée par South China Morning Post, l’un des soleils artificiels chinois a maintenu des températures extrêmes cinq fois plus longtemps que le précédent record. Dans la ville de Hefei à l’est de la Chine, le tokamak, soit le dispositif de confinement magnétique expérimental explorant la physique des plasmas, ou plus vulgairement l’endroit où est conservé le « soleil artificiel », a enregistré une température du plasma de plus de 120 millions de degrés Celsius pendant 101 secondes. Le plasma est un état de la matière, au même titre que les états solides, liquides et gazeux. Le tokamak de la ville de Hefe a également atteint une température de 160 millions de degrés, mais pendant 20 secondes.

L’objectif de ces projets réside dans la production d’énergie et sa récupération. En stabilisant le plasma dans un champ magnétique, il est possible de transférer son énergie vers des parois vides du tokamak, la capter et la transformer en électricité.

Les températures des « soleils artificiels » sont largement supérieures à celle du cœur du véritable Soleil qui s’élève à 15 millions de degrés. Si le qualificatif a été choisi, c’est pour une réaction physique similaire : la fusion nucléaire. Aujourd’hui, c’est la fission nucléaire qui est utilisée pour la production d’électricité. Cependant, cette technique a son lot d’inconvénients, comme les déchets radioactifs. A contrario, la fusion ne rejette pas de déchets toxiques et n’émet pas de gaz à effet de serre, tout en s’appuyant sur une source d’énergie dite naturelle, inépuisable, peu risquée et peu coûteuse.

Lire l’article…

 

partage cet article !

Science et technologie

Dernières actus

Mon colonel !
Humour
Le Petit Théâtre des Opérations – Leclerc et le bluff du siège du fort de Koufra
50 morts
Religion
Nigeria : Des dizaines de morts lors de l’attaque de l’église Saint-François à Owo
Politique
Katarina Barley, vice-présidente du Parlement européen, veut retirer le droit de véto à la Hongrie
Humour
Sébastien Recchia : qui sont-ils ceux qui nous incitent à nous faire injecter ?
Histoire
Le Petit Théâtre des Opérations : Casabianca, le sous-marin qui a sauvé l’honneur de la marine en 1942
Insolite
Trucs et astuces d’Yves Calvi sur BFMTV afin de vous préparer à l’inflation : « Ne pas faire ses courses quand on a faim ! »
Société
Interview de Pascal Davoz, candidat aux élections législatives 2022 sous la bannière « Ensemble Pour les Libertés » de Martine Wonner
Cinéma
Le film Reality 2.ZERO : Le virtuel, le progrès, la publicité, les METAVERSES de Facebook… Et si le réel était en train de nous échapper ?
Humour
Cash – Kler répond à nos questions
Humour
En Attendant Le Strike – Résident Débile : Injection