Le parti de Merkel se prend un râteau aux résultats provisoires des législatives

Politique

mise à jour le 17/03/21

Merkel

La CDU, le parti conservateur de la chancelière allemande, a enregistré les pires scores de son histoire dans les régions du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, six mois avant des législatives pour désigner le successeur d’Angela Merkel.

Les conservateurs allemands ont essuyé une cinglante défaite électorale dans deux Länder

Les conservateurs allemands, pris dans un scandale financier et critiqués pour leur réponse à l’épidémie de Covid-19, ont essuyé le 14 mars une cinglante défaite électorale dans deux Länder, à six mois de législatives qui doivent désigner le successeur d’Angela Merkel à la chancellerie.

Dans le Bade-Wurtemberg et la Rhénanie-Palatinat, le camp conservateur a ainsi enregistré les pires scores de son histoire, d’après les résultats provisoires. La CDU ne recueille dans le Bade-Wurtemberg que 24,1 % des suffrages contre 27 % il y a cinq ans, tandis qu’en Rhénanie-Palatinat elle atteint 27,7 %, contre 31,8 % en 2016. Les conservateurs ne partaient certes pas favoris dans ces deux Länder dirigés respectivement par les Verts et par les sociaux-démocrates du SPD, mais ils accusent un recul de mauvais augure avant les législatives du 26 septembre.

Les révélations en cascade, depuis fin février, autour de l’affaire dite « des masques », et les critiques croissantes sur la gestion de la crise sanitaire ont affaibli le parti de la chancelière. Ce sont notamment des soupçons de commissions de plusieurs centaines de milliers d’euros perçues par des députés dans des contrats d’achats de masques, au début de l’épidémie, qui écornent l’image de la majorité.

Lire l’article…

partage cet article !