Le ministre australien Victor Dominello paralysé du visage après une vaccination

Santé

mise à jour le 25/08/21

Quand t’as un œil qui commence à dire merde à l’autre, c’est jamais bon signe. C’est ce qui est arrivé au ministre australien Victor Dominello.  Après avoir été vacciné, ce grand défenseur de la vaccination contre le covid a commencé à tourner de l’œil lors d’une conférence de presse en Nouvelle-Galles-du-Sud. Les spectateurs ont évidemment remarqué que Victor avait la moitié de la tronche qui partait en sucette.

Après des douleurs dans le crâne , derrière l’oreille droite et des fourmillements sur le côté droit de la langue, le ministre australien s’est décidé à consulter son médecin, qui lui diagnostiquera une paralysie de Bell.

« Je n’ai pris la chose plus au sérieux que l’après-midi, après qu’un certain nombre de personnes m’ont envoyé une capture d’écran de la conférence de presse et que d’autres ont contacté mon bureau pour m’inciter à demander un avis médical urgent. »

Vous l’aurez compris, c’est pas le plus fûté de l’équipe du gouvernement australien. Attendre que les spectateurs  lui fasse comprendre qu’il a peut être un souci, alors que ça clignotte à tous les étages, on peut dire que Victor n’a pas le compas dans l’œil — si je puis dire. Dans un sursaut de bon sens, il lancera tout de même que « ce diagnostic de la paralysie de Bell était un rappel à tous de prendre soin de leur santé » .

On ne vous le dira pas entre entre quatre yeux, mais le ministre a été vacciné à coups d’AstraZeneca il y a tout juste trois mois — le 27 mai 2021. Victor Dominello fait l’expérience merveilleuse des effets secondaires de l’injection anti-covid.

Je souhaite évidemment un prompt rétablissement à la Tronche en biais, qui ferait mieux de prévenir son peuple des effets secondaires graves qu’il pourrait subir, au lieu de faire l’autruche et d’envoyer les gens au casse-pipe. 

Marcel D.

partage cet article !