La CGT veut évincer Asselineau des manifestations contre le pass sanitaire

Politique

mise à jour le 23/08/21

« Extrême droite, hors de nos manifs ! »

Voici le niveau des syndicalistes de la CGT (voir vidéo ci-dessous) face au président de l’UPR, François Asselineau, qui était présent lors de la manifestation contre le passe sanitaire.

Cette petite phrase —« Extrême droite, hors de nos manifs ! » —  paraît anodine et auquel on pourrait passer outre. Mais contrairement à ce que l’on pense, cette petite phrase chuchotée — elle se chuchote avant d’être criée — doit être exclue manu militari des manifestations qui se déroulent tous les samedis contre la dictature sanitaire. Pourquoi ? Parce que nous sommes tous embarqués dans ce même merdier, nous faisons tous face à cette dictature qui s’instaure, nous subissons tous la discrimination du gouvernement… Je rappelle aux imbéciles qui veulent jouer le jeu de Macron en divisant le peuple, afin que Véran puisse se frotter les mains en virant le personnel soignant et Blanquer en évinçant nos enfants des écoles, sachez que vous serez considérés — non plus comme des idiots utiles du système mais comme des alliés du système. Vous serez ceux qui auront permis la fissure dans laquelle la dictature sanitaire tente de s’engouffrer, afin que la division fasse son travail de destruction.

Qu’on aime ou pas François Asselineau, il fait le boulot de ré-information depuis le début de la crise. Que la CGT fasse le sien et ne tente pas — via des infiltrés — de nous faire perdre cette bataille et condamner par la même occasion nos enfants.

Est-ce que les enfants de la CGT, de la gauche, qui sont discriminés à la piscine, au foot, à l’école…  valent plus que les enfants de la droite, de l’extrême droite ? Que cesse cette stupidité au service du pouvoir en place. On aura le temps de se taper sur la gueule après avoir gagné ensemble. On se bat pour nos enfants et ils n’ont pas de parti politique, pensez-y !

Musulmans, chrétiens, juifs, bouddhistes, athées, noirs, blancs… on se bat ensemble ou nous perdrons chacun de notre côté.

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !