Johnny West (Les Voix du Cœur) avec la participation de Martine Wonner, Ingrid Courrèges, Richard Boutry, Carlo Brusa…

mise à jour le 13/07/21

La maltraitance infligée aux enfants sous prétexte de « crise sanitaire » restera à jamais inscrite dans l’histoire des pays dits « civilisés ». Extrêmement peu touchés par le Covid, ils ont dû porter la responsabilité de mettre des masques, respecter les gestes barrières, etc., pour protéger les autres et pour ne pas tuer Papi et Mamie. Des voix s’élèvent pour dénoncer cela. Parmi elles, celles des « Voix du Cœur » qui ont un projet de clip vidéo qui, espérons-le, va faire du bruit. Et ils ont besoin de nous ! Explications avec l’un d’eux : Johnny West.

Le Média en 4-4-2 : Bonjour Johnny et bienvenue sur Le Média en 4-4-2 ! Pouvez-vous vous présenter en quelques mots, vous et votre collègue Winston Smith ?

Johnny West : Salut L’équipe ! Winston Smith est l’administrateur du site ondomaniac (fournisseur de contenu radios), animateur radio, musicien auteur compositeur. Pour ma part, j’officie en tant que chanteur, guitariste et auteur, compositeur dans plusieurs projets. Nous sommes tous deux de grands adeptes de la dérision et n’hésitons pas à nous mettre en scène pour des challenges toujours plus cocasses avec un engagement sans relâche pour défendre les causes qui nous animent. Notre soif de justice, de liberté et la cause des enfants nous ont rapprochés et amenés à défendre un projet plutôt ambitieux dont nous aimerions vous parler.

« Quelle est cette humanité qui traite ses enfants de la sorte ? Ce n’est pas aux enfants de protéger les adultes mais bien le contraire »

Le Média en 4-4-2 : Nous vous avons effectivement invité aujourd’hui pour évoquer votre projet « Nous serons vainqueurs ». D’où vous est venu l’idée de faire un clip vidéo ? Et pourquoi avoir choisi le sujet des dérives sanitaires ?

Johnny West : Alors le projet s’appelle « Les voix du cœur » et la chanson « Nous serons vainqueurs ». L’idée est venue quand Winston, qui se lève très tôt tous les matins et s’amuse à écrire des parodies de chansons, m’a présenté son texte sur la musique de la chanson des « Restos du cœur ». J’ai tout de suite vu le potentiel de ce texte sur la musique de Goldman et très vite imaginé voir les personnalités qui se sont engagées pour défendre nos libertés dans un clip qui pourrait ressembler à celui des Restos du cœur dans lequel Coluche avait réuni celles de l’époque pour défendre les plus démunis contre l’isolement social et la faim. Aujourd’hui, malheureusement l’isolement social, la misère et la faim sont toujours d’actualité et nous le regrettons profondément. Mais la cause qui m’amène aujourd’hui et qui m’affecte particulièrement, c’est celle des enfants qui subissent les méfaits des dérives sanitaires qui les mettent dans un état inacceptable et leur font courir un danger certain. Ces tout jeunes ont accepté de porter un masque toute la journée par bienveillance envers les plus anciens et pour en arriver là, on n’a pas trouvé mieux que de les menacer de sanctions démesurées (exclusions) et de les culpabiliser en leur laissant croire qu’ils seraient responsables de la mort de leurs grands-parents s’ils ne le faisaient pas. Mais quelle est cette humanité qui traite ses enfants de la sorte ? Ce n’est pas aux enfants de protéger les adultes, mais bien le contraire. Nous refusons que l’on vaccine des enfants sans consentement des parents. Ils sont peu vecteurs et ne craignent rien du Covid. En plus nous n’avons aucun recul sur ce traitement expérimental à moyen et long terme !

Le Média en 4-4-2 : Vous avez donc lancé une cagnotte pour financer le clip. Avez-vous déjà le script en tête ? Cela va sans doute dépendre du montant récolté, puisque vous précisez sur Helloasso qu’il vous faut 22 222 € pour réaliser ce clip « comme des vainqueurs » (en sachant qu’avec 5 555 €, « vous le faites » et qu’avec 11 111€ « vous le faites bien »).

Johnny West : La cagnotte Helloasso nous permettra de réaliser le tournage avec plus ou moins de moyens en fonction du montant collecté, mais le script est en cours de construction. L’essentiel sera de mettre en avant, avec de belles images, les personnalités courageuses qui souhaitent protéger les enfants de la pression vaccinale et leur rendre leur innocence… Ce sera assez simple à mettre en œuvre, mais plus notre cagnotte sera pleine, plus nous aurons de temps et un matériel adapté pour réaliser ce clip. En fonction de la réussite de notre collecte nous pourrons également nous faire assister d’une équipe de professionnels pour le tournage, la réalisation et le montage, afin de proposer la production la plus impactante possible.

Le Média en 4-4-2 : Il y aura du beau monde sur ce clip, puisque Martine Wonner, Ingrid Courrèges, Richard Boutry ou encore Me Carlo Brusa ont confirmé leur participation et y auront la parole. Comment les avez-vous rencontrés et convaincus de vous rejoindre ? Savez-vous déjà sous quelle forme ils apparaîtront à l’écran ?

Johnny West : Nous les avons rencontrés lors de la manifestation pour les libertés qui s’est tenue à Marseille le 22 mai dernier. Avec Winston, nous devions assurer l’animation musicale avec quelques-unes de nos parodies. Martine Wonner, Carlo Bruza et Ingrid Courrèges faisaient également partie des invités. Après leurs interventions respectives, nous leur avons proposé de monter ensemble sur scène pour chanter la chanson de HK et les saltimbanks, « Danser encore ». A la fin de cette chanson, le public enjoué en a évidemment demandé une autre. Nous avons alors proposé à nos partenaires de chant d’improviser sur notre parodie des « Restos du cœur ». Ils et elles se sont prêtés au jeu et la réaction du public a été incroyable. Les gens se sont mis à faire d’immenses farandoles tout en reprenant le refrain en cœur. J’ai tout de suite proposé l’idée d’en faire le vidéo-clip qui me trottait en tête, à la fois au public et à nos invités. Leur réponse a été immédiatement positive. Nous les verrons à l’écran en train de chanter couplets ou refrains en fonction de la distribution des rôles que nous n’avons pas encore arrêtée. Une chose est sûre, c’est que nous rêvons de rassembler le plus de personnalités prêtes à s’engager pour cette cause dans un grand chœur final au milieu des enfants. On en profite pour passer un appel à toutes les célébrités qui se sentent concernées à venir participer aux Voix du Cœur sans attendre !

« Si nous ne remportons pas la bataille qui se joue dans les salles de classe et les cours de récréation, j’ai bien peur que l’avenir de l’humanité soit en péril »

Le Média en 4-4-2 : On imagine que l’objectif est de toucher le public le plus large possible pour éveiller un maximum de personnes sur ce sujet plus que sensible. Vu que vous ne passerez pas dans les médias mainstream, comment allez-vous diffuser votre clip ?

Johnny West : Le plein succès de ce projet dépend des intervenants qui se joindront à nous dans cette bataille pour les enfants ! Pour toucher un large public, la présence de personnalités grand public à nos côtés est essentielle et devient urgente. D’une manière générale, sans leur mobilisation, l’avenir de nos enfants est compromis. Leurs voix populaires sont les seules capables de faire réagir la population face à l’omerta médiatique et ce sont les seules à pouvoir nous assurer d’atteindre un plus large public. C’est peut-être dur de l’entendre ainsi, mais c’est un fait. Si nous ne remportons pas la bataille qui se joue dans les salles de classe et les cours de récréation, j’ai bien peur que l’avenir de l’humanité soit en péril.

« Le texte est là pour donner le courage à ceux qui voudraient désobéir, mais qui ont besoin que d’autres le fassent avec eux »

Le Média en 4-4-2 : Cette « bataille des salles de classe et des cours de récréation » risque de s’intensifier à la rentrée prochaine avec le sujet de la vaccination (obligatoire ?) qui va être mis sur la table, du moins pour les 12-18 ans dans un premier temps… Vous évoquiez ce sujet tout à l’heure : comment allez-vous l’aborder dans votre texte ?

Johnny West : En fait le texte n’est pas là pour argumenter sur la situation. Il s’adresse à ceux qui ont compris qu’ils se sont fait manipuler, ou ceux qui commencent à douter. En gros, il donne le coup d’envoi vers la liberté. Il est là pour donner le courage à ceux qui voudraient désobéir, mais qui ont besoin que d’autres le fassent avec eux. Il est là pour dire : « Oui, vous avez raison, tout ça n’est pas normal et on est des millions à ne pas accepter cette maltraitance envers nos enfants, allez-y, levez-vous maintenant, écoutez simplement votre cœur. »

Le Média en 4-4-2 : Nous pouvons donc vous aider financièrement via Helloasso jusqu’à fin juillet avec de jolies contreparties (tee-shirt, assister au tournage du clip, participer à la soirée de lancement…). Avez-vous une idée des dates de tournage et de sortie de ce clip ?

Johnny West : Absolument ! Les aides financières sont les bienvenues sur le site Helloasso. Nous acceptons toutes les participations, même les plus modestes, car chaque geste compte dans notre engagement pour les enfants. Nous acceptons également toutes les aides numériques possibles (communication, infographie, développement web …) pour agrandir notre équipe et booster notre diffusion sur le net. Nous sommes en train de réaliser les sérigraphies pour les tee-shirts et les dévoilerons très prochainement. Nous visons une sortie du clip pour tout début septembre, afin de couvrir la rentrée avec un message d’espoir. Le tournage devrait avoir lieu autour de la mi-août pour pouvoir tenir ce délai très serré.

« On veut de la gaieté et de la liberté, quoi qu’il en coûte »

Le Média en 4-4-2 : Avez vous déjà prévu de continuer à défendre cette cause après ce projet ?

Johnny West : Oui jusqu’à ce que mort s’en suive car, de toute façon, il n’y a rien qui vaille dans le monde qu’on nous propose à part la tristesse absolue. Donc on veut de la gaieté et de la liberté, quoi qu’il en coûte pour reprendre l’expression. Et si on abandonne les enfants aujourd’hui, s’en sera fini de l’humanité telle qu’on l’a connue. Alors nous nous battrons, pour les préserver, jusqu’au bout !

Le Média en 4-4-2 : Merci de nous avoir présenté ce beau projet ; on vous laisse le mot de la fin !

Johnny West : Je précise qu’il n’est en aucun cas prévu de commercialiser le produit ! C’est justement parce qu’il ne va rien rapporter qu’on a besoin de le financer par avance. C’est de l’information. Ça doit être accessible sans publicité, sans monétisation et sans achat. D’ailleurs le texte sera diffusé sous licence libre Copyleft. Nous demandons aux artistes de s’engager avec les Voix du Cœur. S’engager, c’est s’intéresser à ce qui se passe et oser prendre part. Les Voix du Cœur veulent transmettre un autre message pour les enfants que celui qui est transmis en ce moment, et invitent tous ceux qui le souhaitent à nous rejoindre ! Et selon le succès rencontré avec ce premier projet, nous produirons peut-être un album… S’engager, c’est aussi oublier ses antagonismes passés pour s’unir sur une cause commune plus grande. Nous en profitons également pour remercier Marcel D. et toute l’équipe du Média en 4-4-2 de leur soutien. Vous êtes le premier média à avoir répondu présent et rien que pour ça vous méritez toute notre gratitude. En plus les vidéos de Marcel nous ont tellement fait rire, depuis un an que nous les suivons, que nous aurions été carrément vexés si vous nous aviez snobés. Longue vie à Marcel et surtout à Madame Marcel.

Pour soutenir Les Voix du Coeur : Leur cagnotte Helloasso

Propos recueillis par Yoann pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !