Guyane : incitée à se faire vacciner, une infirmière refuse et choisit le combat pour la liberté

Politique, Santé

mise à jour le 20/08/21

Mylène Mathieu, représentante de l’URPS des infirmiers libéraux, ne mâche pas ses mots. Magnifique témoignage de cette infirmière libérale guyanaise qui annonce la couleur face à un grand responsable de la gestion des crises,  l’incitant-menaçant de la vaccination face à ce qu’il considère un combat perdu d’avance. Je ne sais si ce n’est un avertissement, un conseil ou une menace. « J’ai répondu à cette personne [responsable de la gestion des crises] que dans la vie, chacun choisi ses combats et aujourd’hui je fais le choix du combat pour la liberté. Tous ceux qui ont eu, avant moi, avant nous, dans les générations passées, à mener des combats pour la liberté, n’ont jamais eu à le regretter. »

Loin de rester contemplative face à l’injustice, Mylène Mathieu, signataire de la caravane de la liberté, indique que des actions en justice pourront être menées contre l’assurance maladie pour « perte de revenus ».

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !