Guyane : Covid mode d’emploi

Économie, Politique, Santé

mise à jour le 15/05/21

Hamburger

Une grève ? Vite un confinement !

Le syndicat de l’Union des Travailleurs Guyanais (UTG) a tenu une conférence devant les portes du Centre Hospitalier de Kourou (CHK) ce jeudi 22 avril, afin d’évoquer la situation financière critique de l’établissement, impliquant des difficultés de fonctionnement au quotidien. L’UTG prévient que sans solution apportée par la direction, un préavis de grève sera déposé prochainement. Pour le syndicat, l’Agence Régionale de Santé est principalement responsable. La pandémie de Covid-19 a contraint à l’arrêt de certains services, parmi les plus rentables de l’établissement.

Le mécontentement au collège d’Apatou s’exprime à nouveau. La cause de cette discorde : une nouvelle suppression de classe prévue pour la future rentrée scolaire. Un préavis de grève a été déposé pour le mardi 18 mai.

Nouvelle mobilisation des syndicats des services de prévision des Antilles et de la Guyane. Après une précédente grève (du 29 mars au 4 avril dernier), l’intersyndicale tire de nouveau la sonnette d’alarme estimant que « la direction de Météo-France persiste dans son entreprise mortifère ».

Le préfet : 84 % des hospitalisations sont dues au variant brésilien

Il y a eu 108 décès depuis le début de la pandémie. La mort de deux adultes vaccinés aux deux doses de Pfizer-BioNTech mais pourtant décédés du Covid-19 inquiète.

Le préfet a trouvé la solution miracle, le confinement : « En cinq semaines, le taux d’incidence, qui est maintenant un indicateur classique, est passé de 70 à 346, c’était beaucoup trop, avec un taux de positivité à 14 %. Nous sommes sur un variant brésilien à 84 % des personnes malades. »

Trois McDo sur le littoral : 70 % des malades souffrent d’obésité

Les épidémiologistes observent que depuis le 1er mars 2021, le variant brésilien est majoritaire en Guyane. Dans les admissions en réanimation, les patients, souffrent de comorbidités. L’obésité apparaît dans 70 % des cas, l’hypertension dans 49 % des cas tandis que le diabète touche 24 % de ces personnes.

Parole d’un préfet contre observations de scientifiques. Le gouvernement a immédiatement fait son choix : celui du préfet,  le confinement, bien sûr.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !