Cet été Macron a fignolé la Dictature sanitaire de France

mise à jour le 23/07/21

Dictatures

Le président a-t-il souhaité aux Français de bonnes vacances ? Nein ! Il leur a infligé au contraire :
– Une injonction « solennelle » à se faire vacciner tous « dès aujourd’hui, au plus vite ».
– L’obligation du Pass sanitaire sur les « lieux de loisir et de culture » de plus de 50 personnes au 21 juillet et début août pour les bars, y compris les terrasses, restaurants (y compris pour les plus de 12 ans), centres commerciaux, trains, avions, hôpitaux et dans les Ehpad).
– Un rappel dès septembre pour les premiers vaccinés qui croyaient s’en tirer à bon compte. 

Les soignants ne sont pas oubliés

Dès le 15 septembre, la vaccination est obligatoire pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, et pour les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile. 

La vie des non-vaccinés va changer

Vous n’êtes pas vaccinés, bande de mauvais Européen ? Bingo ! vous y gagnez au change. Plus de courses épuisantes au supermarché, partez à la découverte de nos merveilleux petits producteurs. Finie la visite tant attendue par la grand-mère en Ehpad ! Plus le droit de vous rendre à l’hôpital. Profitez-en pour phythérapeuter avec tant de plantes bénéfiques interdites par Big Pharma. L’artémisia annua et bien d’autres plantes qui, elles, ne vous rendront sûrement pas malades comme trop de médicaments.

La France en retard par rapport à d’autres dictatures (sanitaires bien sûr)

Certains mécontents professionnels feront remarquer que Emmanuel Macron est le seul président à oser pourrir à ce point la vie de ses sujets. Seul, non ! Certes, l’Angleterre  lève les restrictions.

Il reste quand même quatre pays — avec la France — où un monarque bienveillant prend de bonnes mesures. François Asselineau les a trouvés. Ce sont le Turkménistan, le Tadjikistan, le Pakistan et l’Arabie saoudite.

Balivernes ! la nouvelle France de Macron n’arrive pas à la cheville de ces quatre pays. On espère qu’il fera de son mieux pour les surpasser.

Au Turkmenistan, le président Gourbangouly Berdymoukhamedov a su régler le problème : « Le Turkménistan n’a recensé aucun cas de coronavirus depuis le début de la pandémie ». Voilà comment il s’y est pris :
– L’alcool au volant y est interdit (tolérance zéro),
– Il est interdit de fumer dans les lieux publics,
– L’offense envers le président du Turkménistan ou sa diffamation,  et toute manifestation d’irrespect à l’égard des symboles de la nation (statues, portraits, édifices publics, drapeaux, armoiries, hymne national…) peuvent être très lourdement sanctionnées.

Au Tadjikistan, le président Emomali Rahmon nous offre l’exemple d’une monarchie présidentielle pleinement réussie.
– Ne parlons pas de l’interdiction du hijab dans les établissements scolaires, ça la France l’a déjà fait.
Parlons plutôt de ces mesures :
– Pas de fête d’anniversaire en dehors de chez soi,
– Pas de fête lors de l’obtention d’un diplôme,
– Pas de longues barbes.

Au Pakistan, Imran Khan est largement en avance question LGBT. La première école financée par l’État destinée aux femmes transgenres vient d’ouvrir.
– Autre mesure intéressante : la province du Pendjab a menacé de couper le téléphone à ceux qui refuseront l’injection.

En Arabie saoudite, au pays de Mohammed ben Salmane — celui qui a fait couper en petits morceaux le journaliste Jamal Kashoggi :
– Les salariés du privé et du public devront être totalement vaccinés. Un point c’est tout. Pas de premières sommations genre injonction « solennelle »,
– La grande majorité des 30 millions d’habitants bénéficie d’un niveau de vie confortable grâce aux subventions gouvernementales.

On est bien en avance en Arabie saoudite par rapport à la France de Macron qui déclare : « On doit toujours bien mieux gagner sa vie en travaillant qu’en restant chez soi, ce qui n’est actuellement pas toujours le cas. » Et de lancer « un plan massif de formation et de requalification » des chômeurs de longue durée ! Pendant ce temps-là les Saoudiens, nombreux à ne pas travailler et rarement formés pour le faire,  jouissent d’un niveau de vie largement au-dessus du RAS.

On est loin de la vaccination obligatoire, c’est Véran qui l’a dit, alors…

Macron a réussi à pourrir vos vacances ? Prenez les choses du bon côté. Vous n’en serez que plus satisfait de retrouver le chemin du boulot. Quant à vos enfants, ils pourront aller au collège ou au lycée, tout est prévu pour qu’ils puissent se faire vacciner. Faites-leur d’ailleurs bien comprendre que c’est une question d’éthique (ce sont les Académies de pharmacie et de médecine qui l’ont dit).

« Il y a une très grande différence entre le Pass sanitaire et la vaccination obligatoire. Vous pouvez continuer à travailler, emmener vos enfants à l’école », affirme Véran sur BFM TV

Si vous voulez vous déplacer sur une longue distance, donc a priori pour fuir le travail, là en revanche, il faudra un Pass sanitaire. Profitez plutôt du métro ou du RER pour vous détendre.

Conclusion : nous sommes en guerre. Faites le plein de papier toilette, de pâtes, de bonnes bouteilles, de livres et, surtout, préparez-vous à vivre sans télé… et pas vaccinés !

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !